Séminaire les 26 et 27 janvier 2009 Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

16 décembre 2008

La promotion des « 1ère fois » du  Master Stratégies du Développement Culturel, spécialité Publics de la Culture et Communication – festivals, cinéma, évènements - de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse organisent un séminaire intitulé :

Cinéma & Campus

Du rêve américain et désamour français ?

Depuis les années 70, l’eldorado universitaire américain n’a cessé de fasciner l’industrie cinématographique des Etats-Unis par ses établissements richement dotés, ses campus rutilants et ses bibliothèques gorgées d’ouvrages. Cette industrie, profondément ancrée dans la culture américaine, ne semble pas inspirer les réalisateurs français, encore peu nombreux à avoir abordé ce thème du campus. À travers ce séminaire, il s’agit de comprendre en quoi le genre « Film de campus » s’inscrit dans une logique sociale et économique propre à l’Amérique ? Et pourquoi reste-t-elle peu exploitée en France ? 

Article paru dans AVIGNEWS le 27 janvier 2009

4 février 2009

« American Pie » sur le campus d’Avignon

Par La Rédaction d’Avignews | le 27/01/09 à 17h50

Article paru dans AVIGNEWS le 27 janvier 2009

Vingt spécialistes du cinéma ont planché durant deux jours (*) sur « le cinéma de Campus ». Rencontre avec Damien Malinas, maître de conférences. Interview Campus.

Un «Film de campus», c’est quoi ?

C‘est un genre cinématographique qui n’existe pas en France. Pourtant, ces films sont très connus en France puisqu’ils représentent 60% des films américains. Les meilleurs exemples sont « American Pie », « La Revanche d’une blonde » et même « Indiana Jones » puisqu’il est prof !

Pourquoi en France, on ne sait pas faire des «films de Campus»?

Tout simplement parce que les réalisateurs français sont formés dans les mêmes lieux que les élites. C’est à dire des écoles spécialisées comme la FEMIS et sont donc moins sensibles à l’univers universitaire.

Un «film de campus», c’est un film marketing ?

La réponse la plus évidente serait que les films de campus comblent un manque chez le public. Mais c’est un argument publicitaire avec lequel je ne suis pas entièrement d’accord.

Pourquoi?

Car certains films de campus montrent des vrais problèmes de société. Les réalisateurs américains ont aussi bien compris que la principale activité culturelle des étudiants c’est le cinéma! Ils ne font que les mettre en scène.

Pourquoi les ados y sont-ils toujours « niais »?

On ne peut pas dire ça ! Les personnages d’ »Hélène et les Garçons » ne sont pas plus intelligents que les autres. En France, on a simplement une image plus pure des étudiants.

L’Université d’Avignon pourrait-elle devenir un « campus américain » ?

La volonté des responsables de l’Université n’est en aucun cas de transformer le site d’Avignon en campus américain. C’est vrai que l’université s’est engagée dans une politique de développement de la culture, du sport et des espaces verts à l’image de certains établissements américains.

Y a t-il un « message » dans ces films?

Ils reflètent les problèmes que connaissent les étudiants. Dans « High School Musical », les personnages illustrent bien le dilemme de la séparation du cocon familial ou encore comment choisir la bonne université pour faire du sport sans être loin de sa petite copine. Là, les difficultés sont montrées en chanson. C’est une façon amusante de parler d’évènements difficiles.

Après « American Pie 8: Campus en folie », à quand « American Pie : Avignon en folie » ?

Ça fait un peu titre de film porno ça, non ?! (rires). Je ne fais pas de futurologie mais je ne souhaite pas aux étudiants avignonnais d’avoir une tarte tatin sur les parties génitales !

Pour finir, votre «film de campus» préféré ?

Sans hésitations, Scream II. Le scénario est à tomber à la renverse !

Infos Pratiques

13 janvier 2009

Comment se rendre à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse? Cliquez-ici

Programme du Séminaire des 26 et 27 janvier 2009

13 janvier 2009

Programme du Séminaire des 26 et 27 janvier 2009 dans Programme pdf Programme du séminaire « Campus or not Campus? » ICI

Lundi 26 janvier 

14h00 :

Introduction : Naissance du projet entre l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et la chaîne Ciné Cinéma par sa directrice Madame Nathalie Coste Cerdan et Monsieur Le Président Emmanuel Ethis.  14h15 

Enseignement supérieur européen et américain, quelles différences ? 

Intervenants :   Emmanuel Ethis et Layla Roesler

dsc03667.jpg

15h15 

La rencontre du 7ème art et du Campus 

Intervenants : Emmanuel Bourdieu et  Jennifer Bachelard    Animateur : François Theurel 

dsc03673.jpg

                       De gauche à droite: Emmanuel bourdieu, Jennifer Bachelard, Rodolpho Ripado, Bertrand Vignon

16h15 

Habiter culturellement l’université : de la chambre d’étudiant au campus

Intervenants : Damien Malinas, Bertrand Vignon et Rodolpho Ripado

dsc03675.jpg 

                                      De gauche à droite: Rodolpho Ripado, Bertrand Vignon, Damien Malinas

17h00 

Visite de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse : un lieu chargé d’Histoire et propice au tournage, présentée par Damien Malinas

20h00  Projection au cinéma Pathé Cap Sud d’Avignon du film de Cédric Klapisch Le péril jeune (1995), suivie d’un « bal de promo » organisée par l’association « Cinéfils et filles » au restaurant universitaire de l’Université d’Avignon. 

Mardi 27 janvier

L’université de 1968 à nos jours :

10h-11h15 :1er temps, Un regard rétrospectif depuis 1968 

 Intervenants : Christophe Jacquemart et Jean-Luc Galvan (projection d’un extrait du film Dédale   Animateur : Yves Winkin 

11h 30- 12h30 : 2ème temps, un œil sur l’Université en 2009 

Intervenants: Johanne Tremblay, Thomas Riley, Fanny Carbonnel et Alysson Jielbreath

dsc03688.jpg 

                   De gauche à droite: Thomas Riley, Alysson Jielbreath, Johanne Tremblay, Fanny Carbonnel, Yves Winkin

14h30 : Bibliothèque Universitaire 

Le teen-movie, genre ou sous-genre? 

Intervenants : Bruno Deloye, Laurent Lubinu et Stéphanie Pourquier-Jacquin         Animateur : Virginie Spies 

                             De gauche à droite: Virginie Spies, Stéphanie Pourquier-Jacquin, Laurent Lubinu, Bruno Deloye

dsc03715.jpg

dsc03716.jpg

16h30 : Bibliothèque Universitaire 

Symboliques du campus et représentation de l’étudiant : US vs France 

Intervenants : Emmanuel Bourdieu, Christophe Honoré, Emmanuel Ethis 

                                                            De gauche à droite: Emmanuel Ethis, Christophe Honoré, Emmanuel Bourdieu

dsc03722.jpg

dsc03725.jpg 

18h: Fin du séminaire 

Un petit avant goût de l’Université vu par les étudiants de la promotion « Première fois ».

ATTENTION âmes sensibles s’abstenir.

Image de prévisualisation YouTube

Soirée Cinéfils & filles au Pathé Cap Sud d’Avignon le 26 janvier 2009

28 décembre 2008

Ce séminaire donnera lieu à une soirée exceptionnelle organisée par l’association cinéphilique de l’Université d’Avignon « Cinéfils & filles »

Le lundi 26 janvier, tous les intervenants, professeurs et étudiants sont conviés à venir au cinéma  Pathé Cap Sud à 20 h découvrir ou redécouvrir le film de Cédric Kalpisch Le Péril Jeune (1995). Enfin, la soirée se poursuivra dans les locaux de l’Université d’Avignon où un bal de promo « Babos » sera l’occasion de vivre une soirée étudiante bien française….

Soirée Cinéfils & filles au Pathé Cap Sud d'Avignon le 26 janvier 2009 dans Programme n664337043_1114210_7860

Naissance du projet

19 décembre 2008

Ce séminaire est organisé à l’occasion d’un projet d’étude réalisé par 11 étudiants de Master 2 « Publics de la Culture et Communication » de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse. Ce projet, sous la direction scientifique du Préseident de l’Université d’Avignon Mr Emmanuel Ethis, consiste a effectuer la recherche documentaire necessaire pour la réalisation d’un documentaire traitant du film de campus. Celui-ci sera diffusé en septembre 2009 sur l’une des chaînes de Ciné Cinéma.

Pourquoi développer un tel projet à l’Université d’Avignon?

Même si sa vitrine la plus visible reste son prestigieux festival de théâtre, la ville d’Avignon se distingue avant tout par une cinéphilie hors-normes. En terme de fréquentation statistique des salles de cinéma, elle s’avère devancer toute les autres ville de France.

Par son caractère scientifique et professionnel, l’Université se trouve être le lieu de prédilection pour traiter de cette situation cinéphilique unique, ce que n’a pas manqué de faire le laboratoire Culture et Communication de l’Université d’Avignon à travers ces travaux sur le cinéma dirigés par Emmanuel Ethis. Dans une période de changements majeurs dont l’autonomisation constitue l’exemple le plus flagrant, l’Université est plus que jamais médiatisée et débattue. Dans ce contexte, ce projet d’étude répond à un besoin grandissant de penser et repenser les représentations universitaires circulant dans notre paysage culturel, ainsi que leurs significations et évolutions.

Naissance du projet dans Seminaire Logo_avignon